Jeu Legal Belgique

Jouer au casino en ligne, au poker, aux paris sportifs et hippiques sur les sites de jeux d'argent autorisés par la Belgique

Jeu Legal Belgique

Belgique : les opérateurs de jeux mécontents des nouvelles lois

10 février 2024

La révolte de BAGO face à la nouvelle loi sur les jeux d’argent

La Belgique a récemment adopté une nouvelle législation sur les jeux de hasard, qui vise à renforcer la protection des joueurs et à prévenir les risques d’addiction. Mais cette loi ne fait pas l’unanimité parmi les acteurs du secteur, qui la jugent trop sévère et contre-productive. L’Association Belge des Opérateurs de Jeux (BAGO) a exprimé son désaccord dans un communiqué, où elle dénonce des mesures « populistes » qui vont nuire à l’industrie légale.

Une nouvelle loi plus restrictive pour les jeux de hasard

La nouvelle loi sur les jeux de hasard a été proposée par le député écologiste Stefaan Van Hecke, qui s’est inspiré des recommandations du Centre flamand d'expertise sur l’addiction. Elle a été votée par la Chambre des représentants le mois dernier, et elle prévoit plusieurs changements importants :

- L’âge légal pour jouer aux jeux d’argent passe de 18 à 21 ans, ce qui concerne notamment les paris sportifs, les loteries et les casinos en ligne.

- Les bonus offerts par les opérateurs de jeux sont limités à 275 euros par mois et par joueur, et ils ne peuvent plus être cumulés avec d’autres promotions.

- La "publicité pour les jeux de hasard" est interdite dans tous les médias, y compris sur internet, sauf sur les sites des opérateurs eux-mêmes.

- Les opérateurs de jeux doivent respecter des règles plus strictes en matière de prévention et de lutte contre le jeu excessif, comme l’enregistrement des joueurs, le contrôle des limites de dépôt et de mise, ou la possibilité de s’auto-exclure.

Ces mesures visent à protéger les joueurs vulnérables et à réduire le nombre de personnes souffrant de problèmes liés au jeu. Selon le député Van Hecke, il s’agit d’une « avancée historique » pour la Belgique, qui se place ainsi parmi les pays les plus progressistes en Europe sur cette question.

La colère des opérateurs de jeux belges

Mais du côté des opérateurs de jeux belges, on ne partage pas cet enthousiasme. L’Association Belge des Opérateurs de Jeux (BAGO), qui regroupe une vingtaine d’entreprises du secteur, a publié un communiqué dans lequel elle critique vivement la nouvelle loi. Selon elle, cette loi va avoir des effets négatifs sur l’industrie légale, qui va perdre des clients au profit des sites illégaux, qui ne respectent pas les règles et qui ne paient pas d’impôts.

Tom De Clercq, le président de BAGO, a déclaré : « BAGO s'est prononcé à plusieurs reprises en faveur d'une restriction de la publicité, y compris dans les médias traditionnels. Mais nous avons également toujours prévenu qu'une interdiction totale de la publicité dans les lieux où les opérateurs illégaux sont présents en masse, en particulier en ligne, aurait de graves conséquences. Nous devons une fois de plus constater que les décideurs politiques ne tiennent pas compte des solutions que nous proposons et optent pour des formules tout bonnement populistes ».

BAGO estime que la nouvelle loi va à l’encontre du principe du « canalisation », qui consiste à orienter les joueurs vers des offres légales et contrôlées, plutôt que de les pousser vers le marché noir. Elle propose donc d’autres mesures plus efficaces pour protéger les joueurs, comme la création d’un registre national des joueurs exclus, la mise en place d’un système d’identification unique pour accéder aux sites de jeux, ou la collaboration entre les autorités et les opérateurs pour lutter contre les sites illégaux.

Un débat qui n’est pas clos

La nouvelle loi sur les jeux de hasard n’est pas encore entrée en vigueur, et elle doit encore être approuvée par le Sénat et le Conseil d’État. Il est donc possible qu’elle soit encore modifiée ou amendée, en fonction des arguments des uns et des autres. Le débat sur les jeux de hasard n’est donc pas clos en Belgique, et il risque de durer encore un moment.

Un projet de loi qui menace le secteur régulé des jeux d'argent

BAGO, l'association belge des opérateurs de jeux d'argent en ligne, s'oppose fermement au projet de loi du député Van Hecke qui vise à interdire toute forme de publicité pour les jeux d'argent. Selon BAGO, cette mesure aurait des effets néfastes sur le marché légal et sur la prévention du jeu problématique. « Ce projet de loi va pousser les joueurs vers des sites illégaux », alerte Tom De Clercq, porte-parole de BAGO, en se référant à la situation en Italie où une interdiction similaire a favorisé l'essor du marché noir.

Le projet de loi prévoit également que les opérateurs de jeux d'argent en ligne ne puissent proposer qu'un seul type de jeu par site, ce que BAGO juge catastrophique tant pour les entreprises que pour la protection des joueurs : « Un joueur devra créer jusqu'à trois comptes différents chez le même opérateur. Il lui sera donc beaucoup plus difficile de contrôler ses dépenses ».

Tom De Clercq souligne aussi que cette loi entraverait le travail des opérateurs qui s'appuient de plus en plus sur des connaissances scientifiques pour surveiller leurs joueurs. « Ils utilisent aussi des outils d'analyse de données et d'intelligence artificielle pour repérer les comportements à risque et intervenir en amont ».

Il faut rappeler que les six membres de BAGO — Ardent Group, BetFirst, Golden Palace, Star Casino, Kindred et Napoleon — ont signé une convention collective en novembre 2023 pour tenter de limiter les dommages liés au jeu, alors que 70 % des parieurs belges se sont tournés vers les plateformes de paris en ligne. Le nouveau projet de loi de M. Van Hecke semble aller à l'encontre de ces initiatives.

 

18+ le jeu peut rendre dépendant. Arrêtez-vous à temps!
Plus d'informations sur www.arrêtez-vousatemps.be

Jouez avec modération!

Actualité du pari sportif en ligne légal en Belgique

Les défis de l'eSport en Belgique : Un regard sur les enjeux actuels

27 février 2024 — L'eSport belge : un puzzle en construction L'eSport en Belgique se retrouve à la croisée des chemins, entre l'ardeur passionnée de sa communauté et une réception encore mitigée du grand public. Malgr...

La Croky Cup : une chasse gardée pour l'élite ?

26 février 2024 — La prédominance des élites dans la Croky Cup Si l'Ostende parvient à écarter l'Antwerp en demi-finale de la Coupe, ce serait un exploit rare dans l'histoire de la Coupe de Belgique. Jusqu'à présent, ...

La Gantoise prête pour le mercato estival

26 février 2024 — La Gantoise en pleine santé financière peut assurer son mercato estival La Gantoise, l'équipe de football belge, a récemment été confrontée à un dilemme entre les aspects financiers et sportifs. Les ...

Sean Perry perd une fortune en misant sur le mauvais cheval

24 février 2024 — Comment Sean Perry a dilapidé 1,1 million de dollars en misant sur le mauvais cheval ? Sean Perry, un joueur de poker qui se vante d'être l'un des meilleurs parieurs sportifs au monde, a connu une so...

Toutes les actualités des paris sportifs en ligne en Belgique

© 2024 JEU-LEGAL-BELGIQUE.BE - Tous droits réservés - Charte graphique Six Design
Mentions légales - Avertissement - Affiliation - Jeu responsable - Contact
Jeu-Legal-Belgique.be sur Twitter   FLux RSS   Legale Kansspel België

21+ le jeu peut rendre dépendant. Arrêtez-vous à temps! Plus d'informations sur www.arrêtez-vousatemps.be
Jouer comporte des risques: endettement, dépendance, isolement. Appelez le 0800 35 777 (numéro vert).
Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs.

-18 -21