Jeu Legal Belgique

Jouer au casino en ligne, au poker, aux paris sportifs et hippiques sur les sites de jeux d'argent autorisés par la Belgique

Jeu Legal Belgique

Malgré les bénéfices, les jeux de hasard restent un grand problème social

18 avril 2024

Les jeux de hasard : Entre bénéfices économiques et risques sociaux

Les jeux de hasard représentent une dualité fascinante : d'une part, ils sont une manne financière pour les municipalités belges, en particulier celles situées aux frontières, où ils boostent le tourisme et dynamisent l'économie locale. D'autre part, ils posent un risque social non négligeable, pouvant entraîner des problèmes d'endettement et de dépendance parmi la population. Selon un récent rapport publié par Le Soir, cette problématique est au cœur d'un débat qui soulève des questions éthiques et économiques. Les revenus générés par les jeux de hasard sont indéniablement bénéfiques pour les régions concernées, permettant de financer des projets publics et d'améliorer les infrastructures. Cependant, l'attrait pour ces jeux peut rapidement se transformer en addiction, avec des conséquences dévastatrices pour les individus et leurs familles.

Le jackpot

Le secteur des jeux de hasard a connu une année prospère en 2022, avec un produit brut impressionnant de 658 millions d'euros pour les établissements physiques et de 800 millions d'euros pour les plateformes en ligne. Les machines à sous, notamment celles de type « bingo », ainsi que les jeux à mises modérées, ont été les vedettes de cette industrie, représentant 33 % du produit brut total. Il est important de souligner que ce produit brut représente la somme restante après déduction des gains versés aux joueurs. Les salles de jeux automatiques ne sont pas en reste, avec une part de 24,54 %, suivies de près par les paris sportifs à 23,87 %. Les casinos, quant à eux, ont contribué à hauteur de 18,60 %.

Cette industrie florissante est une véritable manne financière pour les collectivités locales et l'État. En effet, diverses taxes régionales et communales sont prélevées sur ces activités. Par exemple, en Wallonie, chaque machine de divertissement automatique génère plus de 4 000 euros de revenus pour la région, tandis qu'à Bruxelles, ce chiffre atteint 5 000 euros. Les jeux de bingo et les jeux de café à mises réduites sont taxés à hauteur de 3 700 euros. De plus, les opérateurs doivent s'acquitter d'une contribution à la Commission des jeux de hasard pour couvrir ses coûts opérationnels, ce qui peut représenter plusieurs milliers d'euros. À cela s'ajoute une taxation au niveau fédéral.

Cependant, cette imposition n'est pas sans susciter des réactions mitigées. Les opérateurs expriment des critiques virulentes, se plaignant d'une réduction de leurs bénéfices, qui sont partagés avec les fournisseurs de jeux. Diane Delen, présidente de FedCaf, la fédération des cafés de Belgique, illustre ce mécontentement en déclarant : « On ne gagne plus rien. Et nos bénéfices sont partagés avec le placeur de jeux ». Elle souligne également une baisse significative du nombre de licences, ce qui implique la disparition de nombreux cafés. Cette situation met en lumière les défis auxquels sont confrontés les acteurs de l'industrie des jeux de hasard, tiraillés entre les bénéfices économiques et les contraintes fiscales.

L'impact des jeux d'argent sur les communautés : une question de balance

Les jeux d'argent, souvent considérés comme des sources lucratives, soulèvent un dilemme éthique et social pour les municipalités. D'une part, ils représentent une opportunité économique, mais d'autre part, ils sont associés à des risques d'addiction et de surendettement pour les citoyens. Face à cette problématique, les autorités locales et nationales ont mis en place des stratégies pour réguler l'industrie et minimiser les dangers.

Au cœur de la réglementation, l'obtention d'une licence est cruciale pour les opérateurs de jeux. Cette licence, délivrée par la Commission des jeux de hasard, est conditionnée par le respect d'une série de critères stricts. De plus, le nombre d'établissements de jeux et de paris est contrôlé par des décrets, limitant ainsi leur prolifération. Les municipalités jouent également un rôle actif dans cette régulation. Certaines ont opté pour l'interdiction des salles de jeux près des zones fréquentées par les jeunes, comme c'est le cas dans la Cité ardente où des règles spécifiques sur les horaires et la localisation des établissements ont été instaurées. D'autres communes, telles que Quiévy, imposent des taxes significatives aux opérateurs pour maintenir une activité 24h/24, tandis que Saint-Josse exige des frais de licence élevés pour les libraires proposant des paris sportifs. Ces mesures financières visent à décourager l'offre excessive de jeux d'argent, comme l'indique Xavier Deville, président de Prodipresse.

Un régulateur dans le domaine suggère des mesures impératives face au danger

La nécessité d'une sensibilisation accrue sur les risques liés aux jeux et à la dépendance chez les jeunes est un sujet de préoccupation croissante. La prolifération des jeux, tant dans les espaces publics comme les cafés et les librairies que sur les plateformes en ligne, soulève des questions importantes sur la régulation et le contrôle de ces activités ludiques.

Les campagnes de santé publique jouent un rôle crucial dans l'éducation des jeunes sur les dangers potentiels de l'addiction aux jeux. Cependant, il semble qu'il y ait un manque flagrant de ces initiatives éducatives. Sans une compréhension claire des risques, les jeunes peuvent se trouver vulnérables à l'assuétude, avec des conséquences qui peuvent affecter leur bien-être et leur développement.

Dans le contexte des établissements souhaitant proposer des jeux, la situation est encore plus complexe. Actuellement, l'avis du conseil communal concernant l'octroi de licences pour ces activités est seulement consultatif, ce qui laisse une grande marge de manœuvre aux propriétaires d'établissements. Cette flexibilité peut conduire à une saturation du marché du jeu, avec peu de contrôles sur le nombre et le type de jeux disponibles.

Gaëtan Devos, un acteur dans le domaine de la régulation des jeux, suggère l'adoption d'une législation qui imposerait un nombre maximal de jeux autorisés dans un même lieu. Une telle loi pourrait contribuer à limiter l'exposition des jeunes aux jeux et à prévenir l'augmentation des cas de dépendance. Cette proposition souligne la nécessité d'une approche plus structurée et réglementée pour gérer la présence des jeux dans notre société.

 

21+ le jeu peut rendre dépendant. Arrêtez-vous à temps!
Plus d'informations sur www.arrêtez-vousatemps.be

Jouez avec modération!

Actualité du casino en ligne légal en Belgique

La réforme du système de régulation des jeux en ligne en Belgique : Introduction de BECRIS

12 mai 2024 — BECRIS : la nouvelle réforme dans le monde des jeux en ligne en Belgique Le 1er mai 2024 marquera une étape importante dans la réglementation des jeux en ligne en Belgique avec l'introduction de BECR...

Swintt colonise la Belgique et les pays-Bas par un partenariat avec Casino777

11 mai 2024 — Un nouvel accord avec Casino777 en Belgique a vu le jour chez Swintt Swintt, le développeur de jeux de casino en ligne basé à Malte, a récemment fait une annonce qui a suscité l'intérêt dans le monde...

Popularité des machines à sous du fournisseur Megaways sur Unibet

10 mai 2024 — La révolution des machines à sous Megaways dans la ludothèque d’Unibet.be Les machines à sous Megaways sont devenues une sensation dans le monde du casino en ligne, offrant une expérience de jeu reno...

Tensions au sein de la Loterie Nationale : Une démarche vers la conciliation ?

9 mai 2024 — Polémique au sein de la loterie nationale belge à propos de son directeur Un récent article du journal De Tidj a suscité des vagues dans l'industrie belge du jeu. Selon les informations, Jannie Haek,...

Toutes les actualités des casinos en ligne en Belgique

© 2024 JEU-LEGAL-BELGIQUE.BE - Tous droits réservés - Charte graphique Six Design
Mentions légales - Avertissement - Affiliation - Jeu responsable - Contact
Jeu-Legal-Belgique.be sur Twitter   FLux RSS   Legale Kansspel België

21+ le jeu peut rendre dépendant. Arrêtez-vous à temps! Plus d'informations sur www.arrêtez-vousatemps.be
Jouer comporte des risques: endettement, dépendance, isolement. Appelez le 0800 35 777 (numéro vert).
Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs.

-18 -21