Jeu Legal Belgique

Jouer au casino en ligne, au poker, aux paris sportifs et hippiques sur les sites de jeux d'argent autorisés par la Belgique

Jeu Legal Belgique

Frontière franco-belge : de plus en plus de salles de jeux s’y installent

13 février 2024

Comment les salles de jeux automatiques font vivre la frontière franco-belge ?

La Belgique est connue pour ses nombreuses salles de jeux automatiques, où l'on peut trouver des machines à sous, des roulettes et d'autres jeux d'argent avec des mises modérées. Ces salles de jeux sont réparties sur tout le territoire, mais il y a un endroit où elles sont particulièrement présentes : la frontière avec la France. Dans des villes comme Quiévrain, Pecq ou Aubange, les salles de jeux automatiques sont devenues un élément incontournable de l'identité locale. Elles attirent surtout des joueurs français, qui représentent plus de 80 % de la clientèle. Pourtant, ces salles de jeux ne sont ni les plus rentables ni les plus controversées du secteur.

Un attrait pour les joueurs français

Les exploitants de salles de jeux privées ne s'en cachent pas : ils ont un intérêt particulier pour les zones frontalières avec la France. En effet, la législation française est beaucoup plus restrictive que la belge en matière de jeux d'argent. Il y a moins de casinos en France, et ils sont soumis à des conditions plus strictes pour ouvrir et fonctionner. Les salles de jeux automatiques belges offrent donc une alternative aux joueurs français qui cherchent à se divertir et à tenter leur chance. C'est un peu comme les boîtes de nuit qui attiraient les jeunes français dans les années 80 et 90. Massimo Menegalli, PDG de Golden Palace, confirme que : « la frontière est une zone stratégique ». Pour profiter de ce marché potentiel, les opérateurs légaux en Belgique ont donc investi massivement dans les communes frontalières. Aujourd'hui, les salles de jeux automatiques font partie du décor et contribuent à l'animation et à l'économie locale.

Un impact limité sur le secteur

Malgré leur nombre et leur popularité, les salles de jeux automatiques situées à la frontière franco-belge ne sont pas les plus lucratives du secteur. En effet, les joueurs français ont tendance à dépenser moins que les joueurs belges, car ils sont plus prudents et plus conscients des risques liés au jeu. De plus, les salles de jeux automatiques doivent respecter des règles strictes en Belgique, comme le plafonnement des mises et des gains, le contrôle de l'identité des joueurs et la prévention du jeu excessif. Ces mesures limitent les profits des exploitants, mais aussi les problèmes sociaux liés au jeu. Les salles de jeux automatiques à la frontière franco-belge suscitent donc moins de polémiques que celles situées dans d'autres régions, où elles sont parfois accusées de favoriser l'addiction, le blanchiment d'argent ou la criminalité.

Les salles de jeux automatiques à la frontière franco-belge sont donc un phénomène singulier, qui témoigne des différences culturelles et légales entre les deux pays. Elles offrent une opportunité aux joueurs français qui veulent s'amuser sans trop dépenser, tout en respectant les règles du jeu belge. Elles participent aussi à la vie et au dynamisme des communes frontalières, qui profitent de cette activité économique et touristique.

Comment les salles de jeux frontalières attirent les joueurs français ?

L'une des principales explications du succès des salles de jeux frontalières est la différence de perception du jeu entre la France et la Belgique. En France, le jeu est considéré comme un divertissement, une activité ludique à partager entre amis. Les joueurs français ne viennent pas dans les salles de jeux pour gagner gros, mais pour s'amuser et passer un bon moment. Ils savent qu'ils ont peu de chances de repartir avec le jackpot et qu'ils doivent se fixer des limites. Le jeu n'est pas stigmatisé ni présenté comme un vice, mais comme un loisir parmi d'autres. En moyenne, un joueur français dépense entre 35 et 40 euros lors d'une session dans une salle de jeu. C'est ce que confirme Dorian Verfaille, responsable des sites physiques pour Gaming1, un groupe qui exploite plusieurs salles de jeux en Belgique. Selon lui, ses clients français viennent surtout pour profiter d'une ambiance conviviale et chaleureuse. Il compare d'ailleurs ses établissements aux bistrots d'autrefois, où l'on venait pour discuter et se détendre.

Il est cependant difficile d'évaluer avec précision le succès des salles de jeux automatiques auprès des joueurs français. Les données de la Commission des jeux de hasard ne permettent pas de mesurer directement l'impact de ces établissements sur le marché du jeu en Belgique. L'augmentation de 74,9 % du chiffre d'affaires par rapport à 2021, par exemple, s'explique surtout par la réouverture des salles après la pandémie, et non par une affluence accrue de la clientèle française. De même, le fait que 3.418 personnes de nationalité française soient inscrites sur la liste EPIS, qui recense les joueurs interdits de jeu, ne peut pas être attribué uniquement aux salles automatiques. Il faut aussi prendre en compte les autres formes de jeu, comme les casinos ou les paris sportifs.

Ce qui est certain, en revanche, c'est que les salles de jeux frontalières réalisent moins de bénéfice que leurs homologues plus centrés. En moyenne, elles génèrent 980.000 euros de chiffre d'affaires annuel, contre 1,5 million pour les autres salles. Cela s'explique par le fait que les joueurs français dépensent moins que les joueurs belges, mais aussi par la concurrence entre les différentes salles situées à proximité de la frontière.

Comment les salles de jeux soutiennent les communes frontalières ?

Les salles de jeux automatiques installées à proximité de la frontière belge sont souvent critiquées pour leur impact négatif sur les joueurs et la société. Mais saviez-vous qu'elles ont aussi des effets positifs pour les communes qui les accueillent ?

Tout d'abord, les salles de jeux contribuent à la sécurité publique. En effet, elles sont situées dans des zones peu fréquentées, parfois abandonnées, qui étaient auparavant propices aux vols et aux agressions. Grâce à l'activité des salles de jeux, ces zones ont été réaménagées, éclairées et surveillées par des caméras. Ainsi, les riverains se sentent plus en sécurité et les forces de l'ordre peuvent intervenir plus facilement en cas d'incident. Le maire du Hainaut, par exemple, affirme que les salles de jeux ont permis de réduire la criminalité dans sa commune.

Ensuite, les salles de jeux participent à la vie sociale et culturelle des communes. Elles organisent régulièrement des loteries dont les profits sont reversés à des associations caritatives ou humanitaires. Elles soutiennent également des clubs sportifs ou des événements locaux. Malheureusement, depuis l'interdiction de la publicité pour les jeux d'argent, ces actions sont moins visibles et moins nombreuses. Les salles de jeux cherchent donc de nouvelles façons de s'impliquer dans la communauté.

Enfin, les salles de jeux apportent un revenu aux communes. Même si elles ne paient pas beaucoup d'impôts, elles génèrent des emplois et des retombées économiques. Les employés des salles de jeux consomment dans les commerces locaux, les joueurs fréquentent les restaurants et les hôtels alentour, et les fournisseurs des salles de jeux sont souvent des entreprises locales. Ainsi, les salles de jeux dynamisent le tissu économique des communes frontalières.

Vous l'aurez compris, les salles de jeux ne sont pas que des lieux de vice et de malheur. Elles sont aussi des acteurs responsables et solidaires qui apportent leur pierre à l'édifice du bien-être collectif.

 

21+ le jeu peut rendre dépendant. Arrêtez-vous à temps!
Plus d'informations sur www.arrêtez-vousatemps.be

Jouez avec modération!

Actualité du casino en ligne légal en Belgique

Plus de 2.200 sites illégaux en Belgique en 2023

14 avril 2024 — L’an dernier, 2.214 sites de jeux de hasard illégaux ont été recensés en Belgique par Yield Sec, un bureau d’études spécialisé dans les jeux de hasard, soit 1.714 de plus que ceux qui figurent su...

Plus une commune est pauvre, plus l’offre de jeux de hasard est importante

12 avril 2024 — Suite à l’analyse des 6.600 licences octroyées par la Commission des jeux de hasard pour les opérateurs privés réalisée par la Data Analyst, Aurore Paligot, il ressort que l’offre de jeux est surrepré...

Colt Cash: Hold & Win, un jeu passionnant

1 avril 2024 — Plongez dans l'univers du Far West avec le jeu Colt Cash: Hold & Win iSoftBet, reconnu pour son innovation, est un favori parmi les joueurs de notre casino en ligne grâce à ses machines à sous dynami...

Voulez-vous des notions pour jouer Book of Riches Deluxe : Chapter 2 ?

26 mars 2024 — Conseils et astuces pour jour à Book of Riches Deluxe : Chapter 2 Book of Riches Deluxe est un jeu qui a su captiver de nombreux amateurs de casino en ligne, et voici que débarque le deuxième chapitr...

Toutes les actualités des casinos en ligne en Belgique

© 2024 JEU-LEGAL-BELGIQUE.BE - Tous droits réservés - Charte graphique Six Design
Mentions légales - Avertissement - Affiliation - Jeu responsable - Contact
Jeu-Legal-Belgique.be sur Twitter   FLux RSS   Legale Kansspel België

21+ le jeu peut rendre dépendant. Arrêtez-vous à temps! Plus d'informations sur www.arrêtez-vousatemps.be
Jouer comporte des risques: endettement, dépendance, isolement. Appelez le 0800 35 777 (numéro vert).
Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs.

-18 -21