Jeu Legal Belgique

Jouer au casino en ligne, au poker, aux paris sportifs et hippiques sur les sites de jeux d'argent autorisés par la Belgique

Jeu Legal Belgique

Les favoris et les outsiders de la CAN 2024

10 janvier 2024

CAN 2024 : les forces en présence pour la grande fête du football africain

Dans quelques jours, le coup d'envoi de la 34e Coupe d’Afrique des Nations sera donné en Côte d’Ivoire, pays hôte de la compétition. Initialement prévue en 2023, la CAN a été reportée à janvier 2024 pour des raisons climatiques. Ce sera l’occasion de voir à l’œuvre les meilleures sélections du continent, dont certaines comptent dans leurs rangs des joueurs évoluant en Jupiler Pro League.

Groupe A : Côte d’Ivoire favori mais attention au Nigéria

Le groupe A est celui du pays organisateur, la Côte d’Ivoire, qui lancera la compétition le 13 janvier contre la Guinée-Bissau au Stade Alassane Ouattara d’Abidjan. Les Éléphants n’ont plus remporté la CAN depuis 2015, et ont connu une élimination précoce en 2019. Après l’ère dorée des Didier Drogba, Gervinho et Yaya Touré, la Côte d’Ivoire peine à retrouver son lustre d’antan. Son joueur le plus connu est sans doute Nicolas Pepe, qui n’a pas convaincu à Arsenal, mais on suivra aussi avec intérêt les performances de Lazare Amani (Union Saint-Gilloise) et de son ancien coéquipier Simon Adingra (Brighton) !

La Côte d’Ivoire devra se méfier du Nigeria, son principal rival dans ce groupe. Les Super Eagles ont terminé troisièmes en 2019 et 2021, et visent le podium voire plus. Leur effectif est composé de joueurs talentueux, comme Victor Osimhen (Naples), Wilfred Ndidi (Leicester) ou Samuel Chukwueze (Villarreal). La Guinée-Bissau et la Guinée Equatoriale sont les deux petits poucets du groupe, qui tenteront de créer la surprise. Car le Nigeria est l'un des principaux prétendants au titre dans ce tournoi : comme à son habitude, les Super Eagles disposent d'une force de frappe impressionnante qui ferait envier beaucoup de grandes équipes. Parmi les joueurs à suivre, on retrouve l'ancien Unioniste Victor Boniface et l'ancien Carolo Victor Osimhen, qui valent ensemble 150 millions d'euros. Mais ils ne sont pas les seuls à faire trembler les défenses adverses : Umar Sadiq, Ademola Lookman ou encore Kelechi Iheanacho sont également de redoutables attaquants, qui relèguent sur le banc Gift Orban (La Gantoise) ou Paul Onuachu (ex-Genk) ! Face à ces deux mastodontes du continent africain, la Guinée-Bissau de Zinho Gano (Zulte Waregem) et la Guinée Équatoriale essaieront de tirer leur épingle du jeu.

Groupe B de la Coupe d'Afrique des Nations 2024

Quatre équipes vont s'affronter pour décrocher leur qualification pour les quarts de finale : l'Égypte, le Ghana, le Cap-Vert et le Mozambique.

L'Égypte est la nation la plus titrée du continent, avec sept trophées à son actif. Mais les Pharaons n'ont plus soulevé le trophée depuis 2010, et ont échoué en finale en 2021 face au Sénégal. Ils auront à cœur de prendre leur revanche cette année, avec comme fer de lance Mohamed Salah, l'une des plus grandes stars du football mondial. Le joueur de Liverpool sera épaulé par une sélection composée principalement de joueurs évoluant dans le championnat local, qui devront faire preuve de solidarité et de cohésion.

Le Ghana, quant à lui, est un habitué des phases finales de la CAN. Les Black Stars ont participé à 23 éditions sur 34, et ont remporté quatre fois le titre. Ils restent sur une belle performance au Mondial 2022, où ils ont atteint les huitièmes de finale. Ils disposent d'un effectif riche en joueurs évoluant en Europe, notamment en Belgique. On peut citer Majeed Ashimeru (Anderlecht), Denis Odoi (Bruges) et Joseph Paintsil (Genk). Mais aussi Mohammed Kudus (West Ham), les frères Ayew et Iñaki Williams, l'ancien international espagnol qui a choisi de représenter le pays de son père. Le Ghana est sans doute l'un des outsiders les plus sérieux de cette CAN.

Le Cap-Vert et le Mozambique sont les deux équipes les moins attendues de ce groupe. Le Cap-Vert a participé à deux reprises à la CAN, en 2013 et en 2015, sans jamais passer le premier tour. Les Requins Bleus comptent sur des joueurs ayant l'expérience du football européen, comme Garry Rodrigues (Fenerbahçe), Ryan Mendes (Al-Nasr) ou Julio Tavares (Dijon). Ils espèrent créer la surprise et bousculer la hiérarchie.

Le Mozambique est le petit poucet de ce groupe. Les Mambas n'ont participé qu'à cinq phases finales de la CAN, la dernière remontant à 2010. Ils ont terminé derniers de leur groupe lors des quatre dernières éditions auxquelles ils ont pris part. Ils n'ont pas de stars dans leur effectif, mais ils ont des joueurs volontaires et combatifs, comme Mexer (Bordeaux), Reinildo (Lille) ou Witi (Nacional). Ils tenteront de jouer les trouble-fêtes et de déjouer les pronostics.

Le groupe C de la Coupe d'Afrique des Nations, qui comprend le Sénégal, le Cameroun, la Guinée et la Gambie

Le Sénégal, champion en titre, dispose d'une équipe très talentueuse, avec des joueurs comme Sadio Mané, Edouard Mendy ou Kalidou Koulibaly, qui ont récemment rejoint le championnat saoudien. Le jeune attaquant de Chelsea Nicolas Jackson, qui n'a pas encore marqué en sélection, pourrait être la surprise de ce tournoi. Le Sénégal jouera son premier match le 15 janvier.

Le Cameroun, qui a remporté cinq fois la CAN, dont la dernière en 2017, est un adversaire redoutable. Le sélectionneur Rigobert Song a fait confiance à Vincent Aboubakar, qui avait terminé meilleur buteur de l'édition 2021, mais a écarté Eric Choupo-Moting, jugé trop âgé. Le Cameroun devra toutefois se méfier de la Gambie, qui avait atteint les quarts de finale en 2021, sous la direction du Belge Tom Saintfiet. Les deux équipes se retrouveront le 23 janvier, à Bouaké, pour un match qui s'annonce décisif.

La Guinée, quant à elle, espère que son leader Naby Keita sera en pleine forme, après une saison compliquée. Parmi les joueurs guinéens, on peut citer Amadou Diawara (Anderlecht) et Mory Konaté (Malines), qui évoluent en Belgique.

Groupe D : comment l'Algérie peut-elle confirmer son statut de favori dans le groupe ?

L'Algérie est sans conteste l'une des grandes favorites de la Coupe d'Afrique des Nations 2024, qui se déroulera au Cameroun du 19 janvier au 10 février. Les Fennecs, sacrés champions en 2019, ont à cœur de faire oublier leur échec lors de la précédente édition, où ils n'avaient pas réussi à sortir de leur groupe. Pour cela, ils peuvent compter sur un effectif de qualité, emmené par le sélectionneur Djamel Belmadi, qui a su conserver la confiance de sa fédération malgré les résultats décevants.

L'Algérie dispose en effet de nombreux talents, à tous les postes. Au milieu de terrain, Ismaïl Bennacer, élu meilleur joueur de la CAN 2019, et Sofiane Feghouli, capitaine et leader technique, sont les maîtres à jouer. Sur les ailes, Riyad Mahrez, star de Manchester City et meilleur buteur des éliminatoires avec cinq réalisations, fait figure de principal atout offensif. En pointe, le duo formé par Baghdad Bounedjah et Islam Slimani, respectivement meilleurs buteurs du Qatar et du championnat saoudien, offre une variété de solutions. Sans oublier la révélation de la saison en Belgique, Mohammed Amoura, qui a inscrit 15 buts en 18 matchs avec le Standard de Liège.

Sur le papier, l'Algérie semble largement au-dessus de ses adversaires dans le groupe D. Le Burkina Faso, qui a terminé troisième en 2017, sera sans doute son principal concurrent pour la première place. Les Étalons s'appuient sur une défense solide, avec le roc Edmond Tapsoba, qui brille avec le Bayer Leverkusen en Bundesliga. Mais ils devront aussi se montrer plus efficaces devant le but, eux qui n'ont marqué que neuf fois en six matchs lors des éliminatoires.

La Mauritanie et l'Angola seront quant à eux les outsiders de ce groupe. La Mauritanie, qui dispute sa troisième CAN consécutive, espère franchir un cap et atteindre les huitièmes de finale pour la première fois de son histoire. Pour cela, elle devra compter sur son gardien Aboubakary Koïta, qui réalise de bonnes performances avec Saint-Trond en Jupiler Pro League. L'Angola, en revanche, semble en perte de vitesse depuis quelques années. Les Palancas Negras n'ont plus gagné un match officiel depuis novembre 2019 et devront s'en remettre à leur défenseur Nurio Fortuna, qui évolue à La Gantoise, pour espérer créer la surprise.

L'Algérie part donc avec un avantage certain dans ce groupe D. Mais elle devra se méfier de ses adversaires et ne pas se relâcher si elle veut confirmer son statut de favorite et aller loin dans cette CAN 2024.

CAN 2024 : La Tunisie favorite d'un groupe E relevé

Le groupe E s'annonce particulièrement intéressant, avec la présence de la Tunisie, du Mali, de l'Afrique du Sud et de la Namibie. Ces quatre équipes se disputeront les deux places qualificatives pour les quarts de finale à Korhogo, une ville située au nord du pays.

La Tunisie aborde cette CAN avec le statut de favorite du groupe E, mais aussi avec quelques interrogations. Les Aigles de Carthage ont réalisé un exploit historique en atteignant les demi-finales de la Coupe du Monde 2022 au Qatar, où ils ont notamment éliminé la France en huitièmes. Mais depuis, la sélection a connu des changements importants, avec le départ à la retraite de son capitaine et meilleur buteur Wahbi Khazri, ainsi que l'arrivée d'un nouveau sélectionneur, Jalel Kadri.

Ce dernier a surpris en écartant de sa liste le jeune prodige Hannibal Mejbri, qui évolue à Birmingham en Angleterre. Il a également fait confiance à des joueurs évoluant dans le championnat tunisien, comme le gardien Mouez Hassen ou le milieu offensif Anis Ben Slimane. La Tunisie dispose tout de même de quelques éléments de qualité, comme le défenseur Yassine Meriah (Olympiakos), le milieu Ferjani Sassi (Al Ahly) ou l'attaquant Seifeddine Jaziri (Zaragoza). Mais elle devra faire preuve de cohésion et de régularité pour confirmer son statut.

Le Mali est l'autre grand prétendant à la qualification dans ce groupe E. Les Aigles du Mali ont terminé troisièmes de la dernière CAN en 2021, et ont confirmé leur progression en se qualifiant pour la Coupe du Monde 2022, où ils ont été éliminés au premier tour. Le sélectionneur Mohamed Magassouba dispose d'un groupe talentueux et expérimenté, avec des joueurs évoluant dans les meilleurs championnats européens.

La star de l'équipe est sans conteste Adama Traoré, l'ailier de Ferencvaros, qui réalise une saison exceptionnelle en Hongrie, avec 11 buts en 18 matchs. Il sera épaulé par des joueurs comme le défenseur Boubacar Kouyaté (Metz), le milieu Diadié Samassékou (Hoffenheim) ou l'attaquant Moussa Maréga (Al Hilal). Le Mali a également des atouts sur le banc, avec des joueurs comme Amadou Haïdara (Leipzig), Abdoulaye Diaby (Besiktas) ou Kalifa Coulibaly (Nantes). Le Mali a donc les moyens de faire trembler la Tunisie et de viser une place en quarts de finale.

L'Afrique du Sud est la troisième équipe du groupe E, et elle espère créer la surprise. Les Bafana Bafana ont manqué les deux dernières éditions de la CAN, ainsi que la Coupe du Monde 2022. Pour renouer avec le succès, la fédération sud-africaine a fait appel à Hugo Broos, le sélectionneur belge qui avait mené le Cameroun au titre continental en 2017. Broos a décidé de rajeunir son effectif et de miser sur des joueurs locaux ou évoluant dans des championnats moins huppés.

Parmi les joueurs retenus, on trouve ainsi Lyle Foster, l'attaquant de Burnley qui a été prêté au Cercle Bruges puis à l'Union Saint-Gilloise en Belgique, Percy Tau, l'ancien joueur d'Anderlecht qui évolue désormais au Al Ahli en Arabie Saoudite, ou encore Thabo Cele, le milieu du Cova da Piedade au Portugal. L'Afrique du Sud compte également sur des joueurs évoluant dans son championnat national, comme le gardien Ronwen Williams, le défenseur Thapelo Morena ou le milieu Teboho Mokoena. L'Afrique du Sud a donc un groupe jeune et ambitieux, mais qui manque peut-être d'expérience et de repères.

La Namibie est la quatrième et dernière équipe du groupe E, et elle part avec un net désavantage. Les Brave Warriors n'ont participé qu'à trois CAN dans leur histoire, et n'ont jamais franchi le premier tour. Ils ont également raté la qualification pour la Coupe du Monde 2022. Le sélectionneur Bobby Samaria a donc pour mission de redonner de l'espoir à son pays, mais il ne dispose pas d'un groupe très fourni.

La Namibie n'a en effet aucun joueur évoluant en Europe, et la plupart de ses joueurs jouent dans le championnat namibien ou sud-africain. Le joueur le plus connu est sans doute Peter Shalulile, l'attaquant du Mamelodi Sundowns, qui a été élu meilleur joueur du championnat sud-africain en 2021. Il sera accompagné par des joueurs comme le gardien Virgil Vries, le défenseur Ryan Nyambe ou le milieu Deon Hotto. La Namibie aura donc fort à faire pour rivaliser avec ses adversaires, mais elle ne renonce pas à créer l'exploit.

Le groupe F : le Maroc un prétendant au titre

Le groupe F est sans doute le plus captivant pour les amateurs de football belge. Mais il compte aussi l'un des principaux prétendants au titre de la CAN 2024 : le Maroc. Première nation africaine au classement FIFA, le Maroc a marqué l'histoire en devenant le premier pays du continent à se hisser en demi-finale de Coupe du Monde. Et les protégés de Walid Regragui seront encore les favoris du public. Car 2022 n'était pas un hasard, et le Maroc dispose d'un effectif très compétitif : Hakim Ziyech, Sofiane Amrabat, Nayef Aguerd, Achraf Hakimi, Azzedine Ounahi ou encore Amine Adli sont tous présents. Du côté de la JPL, on retrouve bien sûr Bilal El Khannouss (Genk) et Tarik Tissoudali (La Gantoise).

La République Démocratique du Congo, toujours redoutable, ne compte peut-être pas de star incontestable, sauf peut-être un Cédric Bakambu en manque de confiance. Théo Bongonda (ex-Genk) sera l'un des éléments à suivre, lui qui s'est imposé comme un titulaire indiscutable chez les Léopards. Curieusement, seul Joris Kayembe (Genk) représentera la Pro League pour le Congo, même si Mbemba évoquera aussi des souvenirs aux fans d'Anderlecht. Enfin, la Tanzanie a fait l'impasse sur Ally Samatta et, tout comme la Zambie, essaiera de tirer profit des éventuelles faiblesses des deux cadors du groupe.

Avis des bookmakers sur la CAN 2024

La Coupe d'Afrique des Nations est un rendez-vous incontournable pour les amateurs de football. Sur le site Ladbrokes.be, vous pouvez placer vos paris sur les matchs de la CAN 2024, mais quels sont les pronostics ? Actuellement, c'est le Sénégal, vainqueur de la dernière édition, qui fait figure de favori avec une cote de 5,5. Le Maroc, qui a atteint les demi-finales de la Coupe du Monde 2022, le suit de près avec une cote de 6 : une belle opportunité ! L'Algérie, qui a déçu en 2021, n'a pas dit son dernier mot et affiche une cote de 6, parmi les prétendants au titre. Juste derrière, on trouve la Côte d'Ivoire, qui a toujours du talent à revendre et qui bénéficie d'une cote de 6,5.

Toutefois, si vous cherchez des paris plus audacieux, vous pouvez vous tourner vers les outsiders. Par exemple, l'Egypte, le pays le plus couronné d'Afrique, n'a plus soulevé le trophée depuis 2010. Avec Mo Salah dans ses rangs, elle pourrait créer la surprise et elle propose une cote de 8 : à ne pas négliger. Le Nigeria, qui dispose d'une attaque redoutable, n'est pas en reste avec une cote alléchante de 10. Enfin, pour les rêveurs : la République Démocratique du Congo possède peut-être le meilleur rapport qualité-prix avec une cote de… 31 ! Les Léopards sont des outsiders à surveiller.

 

18+ le jeu peut rendre dépendant. Arrêtez-vous à temps!
Plus d'informations sur www.arrêtez-vousatemps.be

Jouez avec modération!

Actualité du pari sportif en ligne légal en Belgique

Les défis de l'eSport en Belgique : Un regard sur les enjeux actuels

27 février 2024 — L'eSport belge : un puzzle en construction L'eSport en Belgique se retrouve à la croisée des chemins, entre l'ardeur passionnée de sa communauté et une réception encore mitigée du grand public. Malgr...

La Croky Cup : une chasse gardée pour l'élite ?

26 février 2024 — La prédominance des élites dans la Croky Cup Si l'Ostende parvient à écarter l'Antwerp en demi-finale de la Coupe, ce serait un exploit rare dans l'histoire de la Coupe de Belgique. Jusqu'à présent, ...

La Gantoise prête pour le mercato estival

26 février 2024 — La Gantoise en pleine santé financière peut assurer son mercato estival La Gantoise, l'équipe de football belge, a récemment été confrontée à un dilemme entre les aspects financiers et sportifs. Les ...

Sean Perry perd une fortune en misant sur le mauvais cheval

24 février 2024 — Comment Sean Perry a dilapidé 1,1 million de dollars en misant sur le mauvais cheval ? Sean Perry, un joueur de poker qui se vante d'être l'un des meilleurs parieurs sportifs au monde, a connu une so...

Toutes les actualités des paris sportifs en ligne en Belgique

© 2024 JEU-LEGAL-BELGIQUE.BE - Tous droits réservés - Charte graphique Six Design
Mentions légales - Avertissement - Affiliation - Jeu responsable - Contact
Jeu-Legal-Belgique.be sur Twitter   FLux RSS   Legale Kansspel België

21+ le jeu peut rendre dépendant. Arrêtez-vous à temps! Plus d'informations sur www.arrêtez-vousatemps.be
Jouer comporte des risques: endettement, dépendance, isolement. Appelez le 0800 35 777 (numéro vert).
Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs.

-18 -21