PARIS SPORTIFS

PARIS HIPPIQUES

Jeu légal



Newsletter Jeu Légal

Re-surgissement des affaires de loot box : Transparence prévue pour 2020 !

23/08/2019

Les géants des jeux vidéo se réunissent pour régler la question des loot box !

Les loot box ont été qualifiés de jeux de hasard après une étude réalisée par la Commission des jeux de hasard. Plusieurs maisons de jeux ont été contraintes de revoir ce système ou à défaut, de l’enlever de leurs jeux. La Belgique fut le premier à interdire les loot box il y a quelques mois. Aujourd’hui, d’autres pays, comme la Chine, abordent aussi la question en introduisant des méthodes de vérification pour ne plus pénaliser les joueurs.

Rappel sur le principe des loot box

Encore appelés coffres à butin, les loot box sont de petites boîtes comportant des outils que le joueur peut utiliser pour franchir les étapes ou aller plus loin dans l’évolution du jeu. Les jeux sont en effet conçus pour être terminés en une durée très longue (par exemple 3000 heures). Alors qu’avec l’achat des outils du coffre à butin choisis de façon aléatoire, le joueur peut plus rapidement franchir les étapes. D’où l’intérêt des loot box longtemps utilisés par les établissements de jeux.

On parle alors de micro-transaction lors des achats des éléments de progression dans le jeu, car le coût des outils est minime (moins de 1 euro), ce qui par ailleurs, conduit le joueur a tenté plusieurs fois sa chance pour essayer de se procurer l’objet qu’il désire. C’est à ce moment-là que le piège intervient.

Le système a été soulevé par les joueurs qui ont en vain tenté d’acquérir les boîtes à lutin, car la probabilité de trouver l’objet convoité était faible. C’est ainsi que les autorités de la CJH furent informées. En guise d’exemple, on peut citer les sucettes-marteaux du jeu populaire Candy Crush. Dès lors, la question fut étudiée par la CJH qui a classifié les loot box comme un jeu de hasard et nécessitent par conséquent un encadrement. D’où les nombreuses réglementations qui ont suivi et ont été mises en application aussitôt, en Belgique et aux Pays-Bas tout particulièrement.

Star Wars Battlefront suscite le mécontentement des joueurs 

Tout est en effet parti du fameux jeu Star Wars Battlefront, jeu multi-joueurs, où le géant de l’industrie Electronic Art avait implémenté les loot box. Les joueurs étaient déçus à cause de ce système. En effet, pour s’affronter, les joueurs devaient payer les butins pour égaler leurs adversaires. Les analystes du jeu parlent d’environ 4 500 heures pour débloquer toutes les étapes sans payer. Soit environ 6 mois et plus, un temps énorme pour une personne qui veut juste se distraire. Voilà ce qui a provoqué l’indignation générale au sein des joueurs : « pay to win ».

La commission des jeux de hasard étant saisi, elle a procédé à l’étude des loot box de Battlefront II, mais aussi de Counter Strike, de FIFA 18 et d’Overwatch. Il a été donc conclu que les loot box étaient des jeux de hasard. Suite à cela, la législation belge l’interdit dans son pays.

Quelques géants du domaine cherchent des solutions

Nintendo, Microsoft et Sony ont tous tenté de trouver une solution. Aux dernières nouvelles, il est publié sur la plateforme de l’Entertainment Software (qui avait organisé l’E3) que de nouvelles règles seront établies pour plus de transparence dès 2020. Pour l’instant, il faut retenir que désormais, les probabilités d’obtention de chaque élément seront affichées à l’instar de Rocket League. D’autres sociétés (Bandai Namco, Bungie, Bethesda, Electronic Art, Activision Blizzard, etc) se sont jointes à la cause.

En ce qui concerne la Chine, elle adoptera cette nouvelle mesure. Ainsi, le mercredi 7 août passé, l’Electronic Entertainment Association a annoncé ces mesures qui entreront en vigueur dès 2020. Elles concernent notamment les constructeurs de consoles à savoir Sony, Microsoft et Nintendo. Dorénavant, il y aura plus de transparence pour que les joueurs ne soient plus les victimes, avait également mentionné l’ESA. Toutefois, on rappelle que les pays où les loot box sont supprimés seront désavantagés surtout pour les jeux compétitifs.

Electronic Art envisage un nouveau système très prochainement !

L’Electronic Art n’a jamais approuvé les analyses du gouvernement belge. Il projette à cet effet introduire un nouveau système en lieu et place des loot box. L’EA a nommé ce système de « mécaniques surprises ». Ce sera un système à l’image des œufs Kinder ou la notion de hasard aura toujours sa place. Il a ajouté que ces « mécaniques surprises » seront bien pensées et éthiques en plus d’être fun.

 
>> Toutes les actualités générales du pari sportif légal en Belgique
 
Jouez avec modération!

Actualité du pari sportif en ligne légal en Belgique

23/01/2020 Pronostic Waasland-Beveren - AS Eupen : Jupiler Pro League du 25 janvier 2020
Une quatrième victoire de rang pour Waasland-Beveren ? Bien que nous ne soyons qu'au mois de janvier, la phase classique de Jupiler Pro League entre doucement dans sa dernière ligne droite. À l'aube de la 23e journée, Waasla... Lire la suite

Jeu Legal en Belgique
23/01/2020 Pronostic La Gantoise - KRC Genk : Jupiler Pro League du 25 janvier 2020
Un 15e succès à domicile pour La Gantoise ? Cette 23e journée de Jupiler Pro League nous offrira une belle affiche ce samedi 25 janvier avec deux formations du top 6. La Gantoise, intraitable à domicile cette saison, recevra... Lire la suite

Jeu Legal en Belgique
23/01/2020 25 % de profit boost pour Esports sur Napoleongames.be !
Augmentez vos gains sur Napoleongames.be à hauteur de 500 € ! Le site de paris en ligne Napoleongames.be lance une campagne pour ses joueurs. La campagne se déroule du lundi 20 janvier 2020 à 00 h 00 au dimanche 26 janvier 2... Lire la suite

Napoleon Games
>> Toutes les actualités des sites de paris sportifs légaux en Belgique
 

  Accueil > Paris sportifs > Actualités du pari sportif légal en Belgique > Re-surgissement des affaires de loot box : Transparence prévue pour 2020 !