PARIS SPORTIFS

PARIS HIPPIQUES

Jeu légal



Newsletter Jeu Légal

Stanleybet

La ruée des publicités sur les jeux de hasard : une permanente tentation

11/07/2018

Des paris sportifs à l’addiction : un seul pas !

Jouer est toujours un plaisir, que ce soit depuis son smartphone ou devant un petit écran vidéo. Or pendant que la majorité considère cela comme un jeu, d’autres se lancent dans les profondeurs des paris sportifs, obsédés par la recherche de profits.

Le piège des paris sportifs excessifs

Le monde sportif est en pleine ébullition en ce moment où la Coupe du monde se déroule en Russie. Chacun comptant sur sa star, mise autant que possible en se laissant emporter par un goût effréné d’adrénaline nouvelle et ponctuelle. Beaucoup pense que ceci reste et demeure un jeu bien loin d’être nuisible, que ce soit à court ou à long terme.

Cependant, il y a aujourd’hui des parieurs qui ont assez de peine à suspendre leur élan pour le jeu. D’après la Commission des Jeux de Hasard, 5,2 % de la population belge(donc près de 500 000 personnes) développe des troubles psychologiques liés aux paris en ligne.  En effet, ils présentent des signes d’anxiété, de dépression, de problèmes de sommeil. Non seulement ce pourcentage est alarmant mais il concerne aussi les adolescents.

Cette augmentation du nombre de parieurs s’explique par l’omniprésence de l’internet et des smartphones dans notre environnement. Elle s’explique aussi avec l’avènement en France, de la loi du 12 mai 2010 relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et des jeux de hasard en ligne. En effet, cette loi permet aux géants étrangers de s’installer et autorise la publicité pour les jeux d’argent. A l’heure actuelle, les pubs sur les paris pullulent  avec à chaque fois, la promesse de bonus lucratifs qui amplifient la tentation chez les joueurs.

Même dans les cas où on ne saurait parler d’addiction au sens complet du terme, une simple perte peut entraîner des emprunts de sous aux amis, des vols aux parents, et ainsi de suite.

Les faiseurs d’addicts

Alors qu’une simple perte peut être gérée avec un soutien financier, il en est moins facile de l’addiction. Par exemple, Mélanie Saeremans reçoit les cas les plus critiques d’addicts aux jeux. Il s’agit des personnes souvent poussées par leurs proches et qui viennent consulter en moyenne 6 à 8 ans après les débuts de leur addiction. En ceci, trois grands types d’accros aux paris sportifs sont catégorisés par les experts. Il y a premièrement celle du jeune joueur bien intégré dans la société, avec un travail ou des études, ainsi que des amis ou de la famille pour le soutenir. Les deux restantes laissent voir d’autres troubles comme une conduite antisociale ou la dépression.

Il est temps pour chaque parieur qui jouait sur un seul site de jeu et qui en est à deux ou trois maintenant de se poser des questions. Un patient de Mélanie Saeremans avouait récemment : « Au début j’étais fan de foot, puis après je me suis intéressé au tennis, maintenant je me retrouve devant des courses de chiens et je ne comprends pas ce que je fais là ». Le point culminant de cette situation est le moment où vous commencez à parier de l’argent dont vous avez réellement besoin pour solder le loyer par exemple.

Faire du jeu un plaisir et non un investissement

On estime globalement que 80 % des gens qui furent un jour considérés comme addicts s’en sont sortis par eux-mêmes, lorsque ces derniers trouvent un travail par exemple. Mais il convient de rappeler qu’il n’est pas illégal, ni physiquement destructeur, ni déclencheur de comportements à risques que de parier : mais l’excès de paris l’est.

Concernant ce point crucial de la question, un expert conseille qu’il faut vraiment se dire : « j’ai fait ce pari c’est comme si j’étais allé manger au restaurant avec mes amis. Cet argent de loisirs je peux me permettre de le perdre, car ça aura mis de l’adrénaline et j’aurai passé un bon moment ».

 
>> Toutes les actualités générales du pari sportif légal en Belgique
 

Actualité du pari sportif en ligne légal en Belgique

19/09/2018 L’ECRC publie les résultats de son étude sur les loot boxes en Australie
Une étude australienne démontre que les loot boxes sont "psychologiquement assimilables à un jeu d’argent" Une enquête conduite par l’ECRC (Environment and Communications Reference Committee)  concernant l’utilisation des lo... Lire la suite

Jeu Legal en Belgique
19/09/2018 Unibet.be vous offre 25 € cash sur vos paris multiples perdants !
Spécial promo de paris sportifs  sur Unibet.be Du lundi 17 septembre au jeudi 20 septembre à 23 h 59, Unibet.be organise une promotion dénommée assurance coupes d’Europe. L’opérateur de jeux en ligne vous propose de gagner j... Lire la suite

Unibet
19/09/2018 100 000 € et 2 billets VIP pour FC Barcelone vs Tottenham à gagner sur Napoleongames.be
Du lundi 17 septembre au dimanche 21 octobre 2018 inclus, placez des paris sportifs et remportez un certain nombre de points potentiels pouvant vous faire gagner des prix alléchants pour chaque pari gagné. Comment participer... Lire la suite

Napoleon Games
>> Toutes les actualités des sites de paris sportifs légaux en Belgique
 

  Accueil > Paris sportifs > Actualités du pari sportif légal en Belgique > La ruée des publicités sur les jeux de hasard : une permanente tentation