PARIS SPORTIFS

PARIS HIPPIQUES

Jeu légal



Newsletter Jeu Légal

L’interdiction de la publicité dans le secteur des jeux favorise le secteur illégal

29/05/2020

Désaccord des acteurs de casino avec l’arrêt de la publicité des jeux de hasard

Le mercredi, la Commission Justice de la Chambre recevait les acteurs du secteur dans la suite du processus menant à la décision de l’Interdiction ou non de la publicité dans le secteur des jeux de hasard. Devant la commission, les acteurs ont proposé le maintien de la publicité afin d’empêcher les joueurs de se diriger plutôt vers l’offre illégale en ligne.

À propos de la position des acteurs

Plus que jamais, les acteurs du secteur des jeux de hasard se montrent défavorables à une interdiction de la publicité. Invités par la Commission Justice de la Chambre pour donner leur point de vue sur différentes propositions de loi visant à revoir l’encadrement des jeux de hasard, ceux-ci ont plutôt plaidé pour le maintien de la publicité. Selon eux, c’est le seul gage de sécurité pour le joueur qui peut rapidement tomber dans les filets de l’offre illégale en ligne. Offre très importante et pas du tout régulée comme l’est l’offre légale.  

Contre l’interdiction de la publicité, la commission des jeux de hasard a soutenu son argumentaire en arguant l’exemple italien. Dans ce pays, malgré que l’interdiction de la publicité est depuis l’année dernière en vigueur, de réelles retombées ne se remarquent pas. L’impact est «très très réduit» a d’ailleurs affirmé Magali Clavie. Dans un premier temps, les mises n’ont pas été réduites et dans un second temps, une part des joueurs s’est détournée vers des sites illégaux. Les opérateurs ont en effet fait preuve de beaucoup de créativité pour contourner l’interdiction, notamment via les réseaux sociaux. Il faut noter que la Commission des jeux de hasard joue le rôle de régulateur du secteur et dépend du SPF Justice.

Les principaux acteurs se prononcent

Pour Emmanuel Mewissen, patron d’Ardent Group, il faut convenir qu’une présence importante de la publicité se remarque autour des consommateurs ces dernières années. Selon cet acteur privé du secteur, les opérateurs n’ont pas été malins et ont manqué de concertation. Toutefois, propose-t-il, au lieu d’une interdiction il est préférable d’opter pour une limitation importante de la publicité. En effet, selon lui, «Tout ce qui va renforcer le secteur illégal va diminuer la protection du joueur». Par conséquent, met-il en garde, il faut agir de manière raisonnable et avec prudence.

Derrière cette opinion se rangera aussi l’association des principaux opérateurs de jeu privés en Belgique. Pour Tanguy Laudelout, représentant la Belgian Association of Gaming Operators (Bago), «il y a eu une offre démesurée et (…) il faut la limiter». Il ne manquera pas de souligner comme son prédécesseur que la publicité est nécessaire pour canaliser le joueur vers une offre légale, car sans publicité, le marché illégal dépasserait le marché légal en cinq ans. Finalement, une interdiction totale n’est pas souhaitable.

Des propositions des acteurs du secteur

Remarquant la nécessité de la publicité, mais tenant compte aussi des challenges du domaine, François le Hodey, patron du groupe de presse IPM dont fait partie le site de paris en ligne Betfirst fait des propositions. Il s’agit d’une approche technologique appropriée et sophistiquée quant aux données dont disposent les opérateurs. Bien sûr, ce sera dans le respect de la vie privée. En homme averti, il informe que cela est nécessaire pour canaliser de manière efficace les joueurs, particulièrement ceux à risque. Par ailleurs, résume-t-il, cela permettra de prévenir et traiter l’addiction, notamment en générant des messages de sensibilisation, avant une interdiction d’accès aux jeux de hasard si nécessaire. Et pour véritablement y arriver, il confie qu’il faut une politique efficiente, via une approche concertée, pour conserver les joueurs dans l’écosystème local.

Dans le même ordre d’idée, Jannie Haek, administrateur délégué de la Loterie nationale, a avant tout plaidé pour une étude scientifique afin de mieux appréhender la problématique de la dépendance au jeu. «Nous connaissons très bien le comportement en ligne de nos plus de 600.000 joueurs en ligne (…) Dans le respect de la vie privée, on pourrait se pencher sur les analyses de jeu pour voir comment joue un Belge lambda en ligne. Quel est son comportement en termes de dépenses par exemple ? Mais ce type d’approche scientifique fait défaut actuellement» a-t-il affirmé.

Il faut retenir que plusieurs autres intervenants ont également appuyé ce plaidoyer en insistant surtout la nécessité d’avoir un régulateur fort, indépendant et disposant de davantage de moyens financiers pour lutter efficacement contre les offres illégales.

 
>> Toutes les actualités générales du pari sportif légal en Belgique
 
Jouez avec modération!

Actualité du pari sportif en ligne légal en Belgique

15/07/2020 Conseils de paris de Bwin.be pour le match Arsenal - Liverpool
Profitez des cotes en direct du Premier League sur Bwin.be Pour cette 36ème journée de Premier League, Liverpool qui n’a plus un grand enjeu se déplace à Arsenal qui par contre cherche une place pour l’Europa League. Les Gun... Lire la suite

Bwin
11/07/2020 Cotes de paris sur Tottenham - Arsenal sur Bwin.be
Tottenham - Arsenal : le choc de la 35e journée de Première League sur Bwin.be Le nord de Londres verra s’affronter 2 ténors du football anglais ce dimanche 12 juillet. Spurs et Gunners se donnent rendez-vous pour un match d... Lire la suite

Bwin
11/07/2020 Les impacts de la crise du COVID-19 sur la Formule 1 sur Bwin.be
De grands changements dans le calendrier de la formule 1 sur Bwin.be Le calendrier de la formule a subi de plein fouet les affres de la crise du coronavirus. Inutile de rappeler que la saison 2020 de la compétition était sur... Lire la suite

Bwin
>> Toutes les actualités des sites de paris sportifs légaux en Belgique
 

  Accueil > Paris sportifs > Actualités du pari sportif légal en Belgique > L’interdiction de la publicité dans le secteur des jeux favorise le secteur illégal